[Communiqué CSSCB 30-03-2017] Audit organisationnel indépendant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Communiqué CSSCB 30-03-2017] Audit organisationnel indépendant

Message par CSSCB le Ven 31 Mar - 10:55

Le Collectif des Supporters du Sporting Club de Bastia s’est toujours attaché à établir un rapport de confiance dans ses relations avec le Club et toutes ses composantes. Cette confiance passe obligatoirement par une transparence dans l’approche essentielle pour tous de la gestion du Sporting tout en respectant les prérogatives de chacun et la confidentialité quand elle doit s’imposer.




L’audit de la SASP SCB sur lequel nous avons travaillé, date du 13 mai 2016 et a été réalisé par un cabinet d’expertise-comptable de Marseille. Il porte sur :
-           Le contrôle interne au sein de la SASP
-           L’organisation administrative comptable et financière.


Cet audit ne comporte pas d’évaluation des autres sociétés du groupe ni d’analyse financière et comptable. Il s’agit d’une évaluation structurelle et procédurale. Il a été réalisé avant la mise en place d’un Directeur des Services Généraux. Il est important de souligner que l’audit met en évidence des points de dysfonctionnements qu’il est nécessaire de solutionner et ne comptabilise pas les points réglés.


Concernant le contrôle interne :
L’audit met en évidence deux points essentiels :
            L’absence d’un organigramme fonctionnel, le flou existe dans les attributions respectives.
            La présence d’intervenants extérieurs occupant des fonctions prépondérantes dans la gestion (juridique, expertise comptable, négociation et exploitation des droits marketing..).


Les entretiens individuels réalisés montrent que les rôles sont établis bien que non transcrits dans les documents d’entreprise imposés.


Il est observé l’importance du rôle de Sport&Co dans la gestion des droits de marketing sous le contrôle du Président. La Société Sport&Co dont le contrat a été remis à l’auditeur exerce dans un cadre de délégation l’ensemble des missions marketing et sponsoring. Sa rémunération fixée sur un % de tous les contrats commerciaux conclus entre le club et ses partenaires n’est à notre avis pas de nature à motiver cette entreprise.
La lecture sur leur site internet de la page dédiée au Sporting et qui date de 2014 est probante même si les recettes marketing sont multipliées par 3,5 en 3 saisons.


Enfin, concernant la contractualisation entre la SASP SCB et la SISIS aucune information n’a été fournie (contrat) à l’auditeur.
 
Concernant les procédures administratives comptables et financières.
-           Les cycles d’achats et de ventes sont viables : les procédures réalisées sont efficientes.
-           Il est à noter l’absence de certaines mentions obligatoires sur les factures, l’absence des conditions de vente, etc.
-           Les outils informatiques ne sont pas au service du salarié.
-           Le Président détient, exclusivement, la signature bancaire sans procédure d’engagement consenti ainsi que l’habilitation exclusive à effectuer des dépôts bancaires, le comptable exécute les rapprochements.
-           Les contrats de travail de joueurs sont rédigés par la Secrétaire sans vérification juridique.
-           Aucune procédure de validation des éléments de paie n’est transmise au cabinet comptable.
-           Aucun cycle d’investissement annuel ou pluri annuel n’est constaté sauf investissements rendus obligatoires par les règlements (LFP, loi, normes) ou dans l’urgence.
-           Nombreux litiges et contentieux devant les juridictions.
-           Absence de document synthétique retraçant l’essentiel de ces litiges et contentieux.
-           Une seule personne effectue ou contrôle l’essentiel des activités de comptabilité, même si les achats sont sous le contrôle à posteriori du Cabinet ASCOFI. Une deuxième comptable aurait été embauchée depuis mais la définition de son poste n’est pas connue.


Pour le secteur vente, c’est toujours la même personne qui gère ou contrôle suivant le cas :
-           Vente billetterie et abonnement contrôle après travail effectué
-           Ventes importantes avec l’implication de la société SPORT&CO qui doit éditer les factures.



De manière générale, l’audit met en avant :
-           Un contrôle interne faible laissant la porte ouverte à des erreurs d’administration et de gestion.
-           L’absence de maitrise du système d’information en temps réel
-           Un défaut de gestion des ressources humaines
 
Le CSSCB, après analyse des pièces de l’audit, dresse le constat suivant :
-           L’entité SASP Sporting Club de Bastia présente, en juin 2016, une structuration qui n’est pas en adéquation avec la taille de l’entreprise (près de 30 M€ de CA).
-           Bien que les principales procédures administratives soient respectées, ce manque de structuration est source de mauvaise gestion des RH et laisse la place aux erreurs de gestion ou d’administration.
-           La charge reposant implicitement sur certains salariés est démesurée au regard de leurs véritables prérogatives et compétences.
-           L’absence de contrôle de gestion est problématique car elle repose sur une seule personne, le Président, ce qui lui confère une grosse responsabilité.
 
A l’inverse, il est à mettre au crédit de l’équipe dirigeante actuelle un certain nombre d’éléments positifs :
-           Progression sportive sans précédent entre 2011 et 2015
-           Evolution des infrastructures mise à disposition par la CAB, notamment le stade qui a été remis aux normes de salubrité minimales.
-           Investissement dans le centre de formation et ses infrastructures
-           Amélioration de la communication externe.
 
En contrepartie de ce crédit, l’évolution structurelle est plus lente et nécessitait en juin 2016 des solutions à mettre en place, à savoir :

-           clarté dans l’attribution des fonctions,
-           délimitation des secteurs d’expertise,
-           réalisation d’outils de gestion et d’administration (tableaux de gestion, tableau de suivi des contentieux, fiches de poste, plan d’investissement, etc.)
-           plan de de formation des RH
-           dotation d’outils informatiques adaptés
 
Du point de vue de l’audit :
-           Il est dommage d’avoir attendu mai 2016, alors que nous allions attaquer la cinquième saison de Ligue 1,  car la structure et son fonctionnement conditionnent autant que faire se peut la réussite d’une entreprise.
 
Ceci est de nature à soulever des interrogations, et ce d’autant plus que la majeure partie des  préconisations que le cabinet a émises n’ont pas encore été suivies d’effets. Les raisons principales étant bien entendu, liées au contexte sportif et financier ainsi qu’au manque de temps (8 mois depuis la remise du rapport).




PIU CHE MAI FORZA BASTIA !!!
 

À Bastia, le 30/03/2017

CSSCB

Messages : 50
Date d'inscription : 29/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum